Partagez | .
 

 Le grimoire de Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
WELCOME TO BEACON HILLS
Invité
Invité

MessageSujet: Le grimoire de Sam   Mar 21 Oct - 12:04

Installé confortablement à l'arrière d'un pick-up au milieu des bottes de foin, je faisais route de bon matin vers Los Angeles.
Nous traversions une immense forêt quand l'appel résonna à mes oreilles, ou plutôt dans mon esprit.
La dernière fois que je l'avais ressenti, c'était en pénétrant dans le bayou en Louisiane, lorsque j'ai été invité par un autochtone à venir communiquer avec l'Arbre de Lug local, et du plus profond des marécages, le Nemeton m'envoyait ses salutations et m'accueillait de sa vibration bienveillante.
Cette fois, le chant de l'Arbre n'était pas le même. C'était un mélange de tristesse, de douleur, de colère.
Je me redressais d'un bon et tapais au carreau qui me séparait du chauffeur, un vieux paysan barbu qui m'avait pris en charge quelques 50 kms plus tôt.
Il s'arrêta et je sautais à terre avec tout mon barda, sac à dos sur une épaule et harpe protégée par sa housse semi rigide sur l'autre.
Je le remerciais, lui assurant que tout allait bien et que je marcherais les 5 derniers kilomètres qui me séparaient de la plus proche ville, Beacon Hills.
Il redémarra, et quand il eut disparu au loin, j'ajustais correctement mon attirail et m'enfonçais dans les bois.
La voix du Nemeton était sourde et les vibrations intenses sous mes bottes, preuves de l'ancienneté du lieu et de son activité.
Peu à peu, le vrombissement qui emplissait l'air me devint suffisamment habituel pour que je puisse le filtrer pour ne retenir que l'essence de la voix et la direction d'où elle venait.
Je m'était enfoncé pendant une bonne heure quand j'arrivais enfin à la lisière d'un espace dégagé et m'y arrêtais.
Au centre trônait une immense souche, vestiges d'un arbre qui devait être magnifique et grandiose.
La voix venait de là, sourdant des racines et du peu qu'il restait, criant sa souffrance et maudissant ceux qui lui avaient infligé cela.
Tout à coup, elle fit silence, elle m'avait perçu et écoutait, tout en envoyant ses racines quérir l'image de ma substance.
C'était le moment le plus dangereux, celui de la reconnaissance.
Je posais mon packtage sur le sol avec précaution, percevant les tentacules ligneuses qui cherchaient des réponses sous mes pieds, puis déballais ma harpe pour enfin m'asseoir en tailleur.
Je calais l'instrument contre moi, posé à même le sol, puis fermais les yeux en contrôlant ma respiration.
Quand mes doigts pincèrent doucement les cordes et en firent sortir les premiers accords, je sentis le vieil arbre s'arrêter tout entier.
Les notes allaient vers lui, par les airs et par la terre, longeant ses racines racornies, caressant son écorce comme une brise de printemps et je sentis bientôt le frisson qu'il eut, répandant une onde de joie et de bonheur autours de lui.
La musique des bardes est une médecine puissante pour les êtres vivants, et ce Nemeton là en avait tellement besoin.
Enfin j'arrivais au bout de cette mélodie du printemps qui salut les premières pousses et bénit les ramilles et après un court silence les bêtes qui vivaient autours à porté d'ouïe reprirent leurs vies là où elles l'avaient laissé le temps d'une partition.
Je me levais enfin, puis  pliant le genoux et posant ma main à plat sur le sol, j'envoyais mes salutations au temple de ces lieux, répondant à sa question : oui, je reviendrais.
Le soleil commençait à être bien haut et la ville encore loin, donc, je remis mes affaires sur mon dos et pris la direction de cet endroit qui s'appelait Beacon Hills et dans lequel je présentais que j'allais vivre un moment...
-----
Tout en marchant, je me demandais comment faire pour aider le vieil arbre ... Et, sans m'en apercevoir, j'entrais en ville ...
La première chose à faire, récupérer du liquide, la seconde, chercher un logement, ou au moins un hôtel pour cette nuit, et enfin, trouver un boulot pour financer mon séjour.
Pas loin d'où j'étais arrivé, il y avait un distributeur, le premier objectif serait vite atteint.
Le temps de mettre ma carte gold et de composer mon code, je sentis des yeux me fixer dans le dos.
Je tirais 200 dollars puis les rangeais contre mon coeur dans une pochette tout en en prélevant 10 pour mes premiers frais.
En me retournant, je découvrais la voiture du shérif arrêtée sur le trottoir d'en face avec son propriétaire qui me fixait, soupçonneux.
Ni une ni deux, je traversais et venait à lui, ses sourcils s'inclinant interrogatifs au fur et à mesure que je m'approchais.
Je savais que ma tenue n'était pas très fraîche et pouvait lui sembler des plus louche et donc autant prendre le taureau par les cornes.
Je le saluais poliment, me présentais et lui demandais où trouver un lieu pour me restaurer, ce qu'il m'indiqua bien gentiment.
Il me suivit en roulant au loin le temps que je trouve le bar américain qu'il m'avait conseillé et, par boutade, je le saluais en y entrant.
---> le bar
... To be continued ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WELCOME TO BEACON HILLS
Invité
Invité

MessageSujet: DE TUATHA DE DANANN - Chroniques du clan Maudit   Jeu 13 Nov - 11:06

Aux temps jadis, avant l'arrivée des prédicateurs de la sainte croix, les terres du nord étaient sous la domination et la protection des druides.
7 clans, qu'on nommaient 'les enfants de Lug", se partageaient le pouvoir sur toute la partie Nord Est des terres émergées, l'Europe et les îles Britanniques, et dans chaque clans, 9 familles présidaient aux conseils représentées chacune par 3 Élus appartenant aux 3 classes, les sages, les guerriers et les bardes.
4 fois par ans, aux fêtes principales, Imbolc (2 - 1er février), Beltaine (3 - 1er Mai), Luggnasad (4 - 1er Août) et Samain (1 - 31 Octobre, dont le souvenir est le jour d'Halloween), les Élus des familles se réunissaient pour régler les affaires du clan et désigner les 3 Aînés qui présideraient au destinées du clan jusqu'à l'année suivante.
Tous les 4 ans à Beltaine, les Aînés des 7 clans se réunissaient, accompagnés de nombreux jeunes gens afin de les marier et d'assurer les échanges génétiques, et présidaient aux décisions passées, présentes et à venir pour les 4 années suivantes, désignant du même coup le clan qui gouvernerait pendant cette période. Cette élection était réalisée démocratiquement (mais c'était en fait souvent à tour de rôle) et durait 3 jours pour annoncer le résultat le jour de la fête.

Les clans dans l'ordre d'ancienneté : les Cesairs, les Fomoires, les Partholoniens, les Némédiens, les Fir Bolg, les Tuatha Dé Danann et les Milesiens.
A cette époque, les hommes du commun étaient regroupés sous le nom de "Gaëls"  et pouvaient proposer doléances par la voix du barde d'une quelconque famille.
Les Gaëls considéraient les autres comme des dieux tant étaient étendus leur savoir et leurs pouvoirs.

Cette grande fête se déroulait en des lieux différents chaque fois, bien que souvent en Bretagne pour plus de commodités.

D'autres clans existaient de par le monde sur chaque continent et des relations existaient entre tous.

Pendant près de 4000 années, cela se passa plus ou moins en harmonie, les conflits importants étant réglés sur le champ de bataille avec des combats de Héros désignés dont les exploits survécurent aux travers des ages chez les Gaëls, véhiculés et embellis par les bardes.

Les cercles de pierres dédiés au firmament furent levés, le dernier en date étant connu sous le nom de Stonehenge, des pyramides furent érigées en l'honneur du soleil, de la lune et de la constellation primordiale à l'Est, des arbres furent choisis et consacrés, tous reliés ensembles par leurs racines plongeant dans les profondeurs des veines du souffle de la terre (les Nemetons).

Puis vint un jour où Lycaon et ses fils, famille régnante d'un clan du sud qui avaient été maudits après avoir défié leurs pairs, présentèrent aux enfants de Lug leur doléance au travers d'un barde dont on a effacé le nom des mémoires.
Tous les clans refusèrent leur aide, toutes les familles, sauf une seule des Tuatha Dé Danann qui avait comme spécialité reconnue d'être experts en changement d'apparence.
Contre l'avis des Conseils, en grand secret, ils apprirent aux parias changés en loups à reprendre forme humaine et quelques autres secrets réservés aux Savants.
Mais ils furent surpris un jour, et après un procès, la famille fut exterminée et tout le reste du clan fut condamné à l'exil sans espoir de retour.
Certains allèrent à l'Est et s'isolèrent entre les montagnes, d'autres furent dissous et absorbés par d'autres familles, les membres plus anciens préférant se donner la mort.
Deux familles enfin quittèrent l'Ancien Continent pour le Nouveau et on perdit leur trace pendant plus de 2000 ans, le contact n'étant conservé que par l'intermédiaire du Nemed.

En 1938, il ne restait pratiquement rien des 7 clans, tout au plus quelques familles éparpillées sur le vieux continent. Les lieux sacrés avaient été détruits par les vagues historiques, les Nemetons coupés ou déracinés pour la plupart ou dissimulés aux yeux de tous.
La famille de Sam qui vivait près de Beacon Hills et continuait à pratiquer les arts secrets, reçut un jour l'injonction de prêter main forte aux familles de la vieille Europe pour contrer les agissements de renégats sous les ordres du Reich montant.
Des druides en mal de pouvoir étaient passé du côté obscur et assistaient le régime Nazi pour asservir et exterminer les peuples.
Le grand père de Sam et quelques autres revinrent donc au pays de leurs ancêtres pour y préparer la résistance, et à terme l'offensive.
C'est là qu'il avait connu sa femme en 1943 en revenant blessé après une mission sur le continent qui avait permis d'éliminer le dernier Darach voué aux Nazis, ce qui changea le cours de la guerre.
De leur union naquit la mère de Sam qu'ils quittèrent à sa majorité pour retourner en Amérique parmi les leurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WELCOME TO BEACON HILLS
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le grimoire de Sam   Ven 14 Nov - 9:38

Tatouages
dans le dos entre les omoplates :

tatouages des épaules (haut du bras de chaque côté)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WELCOME TO BEACON HILLS
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le grimoire de Sam   Lun 17 Nov - 16:19

Cela fait 2 jours que je ne suis plus rien.
Quand je quittais le stade par la porte ouvrant sur le terrain près des vestiaires, c'étais pour me rendre auprès du Nemeton afin de lui rendre le 4ème hommage.
J'avais offert mon sang par trois fois les nuits précédentes, en attestaient 3 fines cicatrices sur mon bras gauche.
Une entaille pour l'Est le 1er jour, une pour l'Ouest le second, une pour le Nord le troisième et enfin, le jour du Samain, plus connu comme celui d'Halloween, je me mis à genoux au Sud de la grande souche regardant au Nord pour offrir le sacrifice.
J'avais soigné mes brûlures avec l'onguent miracle de mon oncle, et c'est d'une main sûre que j'entaillais mon bras gauche près du poignet puis le droit, laissant s'écouler quelques ruisseaux de sang le long de l'écorce.
Je posais ma dague à terre, puis me frottais les main ensanglantées tout en regardant en l'air la forme de l'arbre, tel qu'il était avant d'être mutilé.
Le rituel devait simplement se terminer en appliquant mes paumes sur l'écorce plus haut, ce qui était impossible dans l'état où il était, et donc je les posaient à même la coupe.
C'est alors que cela se produisit.
Une voix résonna dans ma tête, m'étourdissant.
- Tuatha Dé Danann, tu es enfin venu demander pardon ...
Je ne savais que penser, et, surpris, je voulu retirer mes mains en vain. Une force invisible me retenait prisonnier jusqu'aux poignets.
- De quelle dette est il question ? osais je demander à voix haute.
- Tu m'as abandonné aux mains d'ennemis qui m'ont presque tué en abandonnant ton poste de gardien.
- Mais je n'étais pas né ! C'est mon grand père qui était là à cette époque !
- Le fils est redevable à ses aînés, mais aussi héritier de leurs actes, qu'ils soient bons ou mauvais. Ton aîné m'a trahi, m'a abandonné, il te revient de racheter ses fautes.
Il avait raison. Le clan est responsable de ses familles et ces dernières de ses membres. Une faute semblait avoir été faite, le Deneton le rendait responsable de ce qui lui était arrivé, et je devais réparer, c'était la coutume, la loi.
Je respirais un grand coup et acceptais le jugement.
- Une faute a été commise par mon aîné, j'en suis responsable par le sang, j'accepte d'en subir les conséquences.
Il y eut un grand éclat dans ma tête, une douleur me parcourut le corps, je vis s'étioler les ailes de Hugin et de Munin sur mes épaules puis s'écouler le long de mes bras en de noires rivières pour finir par disparaître dans les sillons du bois.
Dans mon dos naquis une brûlure qui me fit pousser un cri. Le dessin au creux de mes omoplates semblait brûler d'un feu insoutenable.
Tout à coup je perdis l'usage de mes yeux et ma tête me tourna, tant et si bien que quand les liens qui retenaient mes mains disparurent, mon front vint à cogner contre le tronc quand je m'effondrais.
J'entendis une ultime fois la voix du vieil arbre :
- La faute est rachetée, la dette est effacée, va en paix, humain.
Et je perdis connaissance au milieu du silence de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
WELCOME TO BEACON HILLS
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le grimoire de Sam   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le grimoire de Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» 40k Mini-Tournoi 2 VS 2 :: Samedi 5 février au Grimoire
» [Quête] Le Grimoire de Giapardi - Acte 1
» section grimoire:interdit au eleves...
» Grimoire Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRUST YOUR INSTINCT ☾ TEEN WOLF :: Archives :: ARCHIVES SAISON 01 :: Archives générales-